cfoutrel_edited.jpg

À Propos

Ceux qui considèrent que l'oeil du photographe est une légende urbaine n'ont pas eu la chance de découvrir le travail de Christian Foutrel. Fils d'ouvrier, il a osé pousser les portes de l'école photographique d'Arles dans les années 80.

 

Au contact de Hans Sylvester, Eugene Richards, François Le Discorn, il découvre qu'il ne suffit pas d'avoir "l'oeil" pour devenir un photographe avec un grand P. Mais il repart, à chaque fois d'Arles, avec la certitude que l'image est son milieu naturel.

 

Alors, pendant une trentaine d'années, il va écumer la France et le monde, caméra au poing, pour saisir des hommes et des femmes, captés dans leurs gestes quotidiens. Christian Foutrel pose son regard et sa sensibilité sur l'industrie, le monde des campagnes et des métropoles, la culture ou encore la politique.

 

C'est un documentaire sur l'industrie du verre, en 2015, qui le plonge dans un univers inconnu. L'ambiance de chaleur et de sueur provoque chez lui des émotions inédites. Il lâche sa caméra et, armé de ses deux boîtiers fétiches, un Leica M et un Canon.

 

Ses clichés ne laissent rien au hasard quand bien même il ne triche jamais avec la lumière du moment.

Sélectionné à Paris Artistes 2016, 2017 et 2018, et présent en 2016 au Winshare Art Museum de Chendgu en Chine, Christian Foutrel vous invite à partager ses voyage artistique.

 

Thierry RABILLER

Rédacteur en chef, Paris-Normandie

la-saif-2.jpg